Réseau de transport

Evolution du réseau en 2017

Longueur de circuits

Avec 105 961 km de circuits en exploitation, le réseau de transport poursuit son développement afin d’assurer la sécurité d’alimentation des territoires et des régions, tout en favorisant et en accompagnant l’accueil des énergies renouvelables.

Cette année a été marquée par la finalisation du projet du filet de sécurité Bretagne, avec en particulier la création d’une liaison souterraine 225 kV entre Lorient et Saint-Brieuc, ainsi que par l’aboutissement des chantiers dans la vallée du Rhône et le renouvellement des liaisons aériennes 400 kV entre Lyon et Montélimar.

Les nouvelles liaisons souterraines (liaisons neuves et anciennes liaisons aériennes mises en souterrain) représentent 545 km, tandis que 520 km de liaisons aériennes ont été déposées (définitivement ou pour renouvellement) au cours de cette année.

Au final, la longueur du réseau en exploitation augmente de 301 km en 2017.

 

Longueur de circuits en exploitation (km) Aérien Souterrain Total
Au 31 décembre 2016 100 203 5 457 105 660
Neuf 462 571 1033
nouveau 14 498 512
renouvelé 448 26 474
aérien mis en souterrain 0 47 47
Ferraillé -520 -7 -527
Autre (mises en réserve, corrections de longueur…) -181 -24 -205
Au 31 décembre 2017 99 964 5 997 105 961
Ecart 2017-2016 -239 540 301

 

 

Pour la première fois depuis 2010, la longueur totale des circuits aériens descend sous le seuil des 100 000 km, comme le montre le graphique ci-dessous.

Dans le même temps, la longueur totale des circuits souterrains s’approche sensiblement des 6 000 km.

Raccordement des postes électriques

22 nouveaux postes ont été raccordés au réseau public de transport en 2017, dont 9 postes en très haute tension. Un échelon 225 kV a été mis en service sur le site de Mûr-de-Bretagne, dans les Côtes-d’Armor, dans le cadre du projet de sécurisation de l’alimentation électrique de la Bretagne.

Le raccordement du poste 225 kV Gréoux-les-Bains, dans les Alpes-de-Haute-Provence, vise à faciliter l’évacuation de la production photovoltaïque de la centrale. Enfin la création du poste 225/63 kV de Villiers-St-Sépulcre, dans l’Oise, contribue à la sécurisation de l’alimentation électrique de Beauvais.